Historique

Un peu d’histoire !

L’évolution de la société est marquée dans les années 70 par une proportion de plus en plus grande de femmes sur le marché du travail et par l’augmentation des familles monoparentales. Il est devenu impératif pour la population d’Alma de trouver une garderie bien structurée, près de chez soi, afin de permettre à la famille de voir à ses obligations. Le Ministre Lazure sous le régime de parti Québécois dans les années 70 fit avancer le dossier des garderies par la création de subventions permettant à des services de prendre naissance et de maintenir leur service. C’est en septembre 1977 que la Garderie Populaire d’Alma ouvre ses portes!  Grâce à la conviction de ses 9 fondateurs.  Le projet longuement préparé peut démarre ses activités avec l’aide d’une subvention du Ministère des Affaires Sociales et obtient un permis d’opération de la Ville d’Alma.

Les premiers enfants reçus à la Garderie Populaire sont agés entre 2ans ½ et 5 ans.  Ils proviennent d’Alma et des environs.  À ce moment-là, nous sommes locataires des Pères du Saint-Sacrement dans l’édifice de la rue Eymard à Alma (OSBL). Quatre employées constituent les effectifs de la Garderie.

La garderie se développe et grandit de manière constante et, tout au long des années nous améliorons nos services. En 1978, nous obtenons 5 places additionnelles pour la création d’une pouponnière. L’âge de la clientèle s’étend alors de 0 à 5 ans. En 1979, 2 ans après notre ouverture, la Garderie a à son permis à 55 places.

En septembre 1980 naît l’office des services à l’enfance. À partir de ce moment, c’est sous son contrôle que sont gérées les subventions et que s’établissent les règles spécifiques aux services de garde.

En 1983 la garderie obtient une deuxième augmentation au permis : la capacité de la garderie passe à 60 places par jour.  L’équipe de la Garderie Populaire doit donc se relocaliser, ses locaux étant maintenant trop petits pour recevoir 60 enfants. Plusieurs alternatives sont étudiées et c’est la possibilité d’être locataire à l’école St-Sacrement qui est retenue par l’administration.

Le travail encouru par un tel mouvement est assumé par les employées (11 personnes) et par les parents qui bénévolement ont contribué aux travaux. En 1984, on aménage une cour extérieure, avec l’aide d’un programme ¨Relais¨.  L’objectif; offrir aux enfants des aires de jeux sécuritaires et adaptées à leurs besoins.

Afin de loger leur propre clientèle, la commission scolaire, décide en 1987 de reprendre une partie des locaux occupés par la Garderie. La Commission scolaire ne peut plus accorder de bail à la Garderie; pas plus qu’elle ne peut garantir une sécurité au niveau de l’espace que nous occupons. Ces deux points font partie des conditions d’admissibilités au financement de l’Office de garde. Les administrateurs décident d’entreprendre des démarches de relocalisation afind’assurer la survie de la Garderie et par conséquent, préserver les 15 emplois existants.

En avril 1988 la Garderie prend possession de ses nouveaux locaux, nous sommes maintenant propriétaires d’un immeuble situé au 200 rue Price Ouest Alma.

En mai 1998, le conseil d’administration obtient de l’assemblée générale de ses membres le mandat de modifier les lettres patentes de la corporation : le nom de Garderie Populaire d’Alma inc. change pour celui du Centre de la Petite Enfance Plein Soleil. De plus, une modification à ses objets est également déposée au Registre des entreprises du Québec pour y greffer le service de garde en milieu familial. Une demande d’augmentation de 5 places est accordée au C.P.E. la capacité de garde est de 65 enfants par jour.

C’est en novembre 1999 que les premiers enfants, une centaine environ, sont accueillis dans des services de garde en milieu familial. Ils seront suivis d’une quarantaine en août 2002 le nombre de places au permis ayant encore augmenté.

C’est de janvier 2004 à mars 2004 qu’on réalise des travaux de réaménagement et d’agrandissement de notre installation.  Ces travaux visent à faire des bureaux pour la direction du milieu familial à l’intérieur du C.P.E., la création d’une salle multifonctionnelle , le réaménagement de toutes les salles de jeux afin d’améliorer la qualité de vie des enfants que nous recevons. Nous doublons notre superficie existante.

Le 1 er juin 2006 le Ministère de la Famille et de la Condition Féminine crée les bureaux coordonnateurs.  Ce qui entraine la perte des places en milieu familial pour notre organisation.  Devant cette situation, nous décidons de demander 15 places supplémentaires à notre permis pour notre installation. Notre souhait; accueillir 80 enfants par jour.

Nous obtenons 5 places le 1er  février 2008 et 10 places supplémentaires le 28 novembre 2008. Nous réaménageons le C.P.E pour accueillir ces nouveaux enfants. Depuis ce jour, nous accueillons 80 enfants par jour, le maximum d’enfant autorisé au permis par le Ministère de la Famille.

Les commentaires sont fermés.